SSO-Logo

Allocation pour perte de gain : la SSO s’adresse au Conseil fédéral

###USER_title###,

 

Revendications à l’adresse du Conseil fédéral


Dans une lettre qu’elle lui a adressée avant-hier, la SSO a fait part au Conseil fédéral de sa profonde préoccupation quant à la situation économique des cabinets dentaires suisses due à la pandémie de coronavirus que nous vivons. Dans de telles circonstances, les médecins-dentistes indépendants ont besoin de l’allocation pour perte de gain. En l’absence d’une solution appropriée, la population suisse court le risque de ne plus avoir accès, aujourd’hui, mais aussi après la crise, à des soins dentaires en quantité suffisante.

 

Allocation pour perte de gain pour les indépendants ?

La situation en la matière n’est pas encore très claire. La SSO demande donc au Conseil fédéral qu’il prenne les dispositions qui s’imposent pour que les pertes de gain des médecins-dentistes indépendants soient indemnisées convenablement. La SSO vous tiendra au courant à ce sujet dans une prochaine infolettre.

Elle recommande à ses membres qui sont affiliés à la caisse de compensation AVS Medisuisse de se tenir régulièrement informés en consultant son site Web. Ils y trouveront des informations pertinentes. Par ailleurs, la plate-forme commune à toutes les caisses de compensation www.avs-ai.ch propose elle aussi des informations utiles et permet notamment de télécharger les formulaires adéquats.

 

Nouvelles prescriptions de la Confédération et des médecins-dentistes cantonaux AMDCS

Le 21 mars 2020, l’Office fédéral de la santé publique OFSP a adapté l’ordonnance 2 sur les mesures destinées à lutter contre le coronavirus (ordonnance 2 COVID-19), dont l’art. 10a, al. 2 et 3, qui concerne tout spécialement la médecine dentaire :

Il est interdit […] aux cabinets dentaires de réaliser des examens, des traitements et des thérapies (interventions) non urgents. Sont notamment considérées comme non urgentes les interventions :

a. qui peuvent être réalisées à une date ultérieure sans que la personne concernée ne risque de subir d’autres inconvénients que des atteintes ou des troubles physiques et psychiques mineurs, ou

b. qui sont réalisées, principalement ou entièrement, à des fins esthétiques ou pour améliorer les performances ou le bien-être.

https://www.admin.ch/opc/fr/classified-compilation/20200744/index.html

L’OFSP a également adapté ses explications : 

https://www.bag.admin.ch/bag/fr/home/krankheiten/ausbrueche-epidemien-pandemien/aktuelle-ausbrueche-epidemien/novel-cov/massnahmen-des-bundes.html

Par ailleurs, le 23 mars 2020, l’Association des médecins-dentistes cantonaux de Suisse AMDCS a, elle aussi, adapté son document de synthèse approuvé par l’OFSP. La version actualisée de ce document peut être consultée ici.

 

Pandémie de coronavirus : mon médecin-dentiste peut-il encore me soigner ?

Mon médecin-dentiste peut-il encore me soigner si j’ai mal aux dents ? La Société suisse des médecins-dentistes SSO tient à préciser que toute personne qui souffre de maux de dents ou qui a subi un accident dentaire doit s’adresser à son médecin-dentiste habituel qui lui fournira les soins dont elle a besoin.

Communiqué de presse de la SSO du 23 mars 2020

Se désabonner | Changer les données | Website | © Société suisse des médecins-dentistes SSO