Coûts des traitements

En 2001, le Surveillant des prix a exprimé le désir que les médecins-dentistes publient leurs prix pour permettre aux patients de distinguer les cabinets bon marché des cabinets chers avant même d’avoir consulté un médecin-dentiste. Les discussions d’alors entre M. Prix et la Société suisse des médecins-dentistes SSO avaient finalement fait ressortir ce que tout un chacun savait déjà : il n’est pas possible d’articuler un prix sans connaître l’état de santé et les souhaits du patient.

Le fait de mentionner les prix des prestations ou des actes thérapeutiques ne donne aucune indication sur le coût de l’ensemble d’un traitement. De telles indications de prix sont non seulement inutiles pour le patient, mais peuvent encore l’induire en erreur. Pour connaître le prix d’un traitement dans son ensemble, le médecin-dentiste doit commencer par un examen, puis poser un diagnostic avant de pouvoir, en accord avec le patient, établir un plan de traitement. C’est la procédure qui est toujours suivie pour effectuer une estimation d’honoraires. Mais pour cela, il est indispensable que le patient et le médecin-dentiste se rencontrent.

Pour le patient, la comparaison de prix devient plus particulièrement intéressante lorsque des soins d’une certaine importance l’attendent et qu’il ne peut s’adresser à son médecin-dentiste traitant, parce qu’il veut ou doit en changer. De telles situations sont plutôt rares. Le cas échéant, le patient ne voudra pas juste connaître le prix d’un traitement : il voudra aussi savoir si le cabinet et le médecin-dentiste lui inspirent confiance. Le patient affranchi demandera donc à un ou plusieurs médecins-dentistes d’établir une estimation d’honoraires selon la procédure décrite ci-dessus. Le coût complet d’une thérapie dépend bien plus du genre et de l’ampleur du traitement choisi que du coût individuel des prestations et de la valeur du point pratiquée par le cabinet.

Tout patient ayant besoin d’un traitement dentaire a légitimement le droit à ce que son problème de santé soit traité avec tout le sérieux qui s’impose. Ce droit est prioritaire et passe avant les considérations de nature économique.

Imprimer cette page

Pour de plus amples informations

Secrétariat de la SSO
Münzgraben 2
Case postale
3001 Berne

Tél. 031 313 31 31
Fax 031 313 31 40
secretariat@sso.ch

Wir verwenden Cookies und Analysetools, um Ihnen den bestmöglichen Service zu gewährleisten. Indem Sie auf der Seite weitersurfen, stimmen Sie der Verwendung von Cookies und Analysetools zu. Weitere Infos finden Sie in unserer Datenschutzerklärung.

Ich stimme zu

Nous utilisons des cookies et des outils d’analyse dans le but de vous offrir le meilleur service possible. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez nos cookies et nos outils d’analyse. De plus amples informations sont disponibles dans nos règles de confidentialité.

J’accepte

Utilizziamo cookie e tool di analisi per assicurarvi il miglior servizio possibile. Continuando a navigare nel sito, acconsentite all’utilizzo dei cookie e dei tool di analisi. Troverete ulteriori informazioni nella nostra Informativa sulla protezione dei dati.

Approvo